Cancel Preloader

Polemique i  propos des “Noirs” : “cela reste permis au carnaval ne l’est pas en temps normal”

Entretien avec l’historien Olivier Ryckebusch.

Par Renee Greusard

Hommes qui se deguisent en noirs au carnaval de Dunkerque. (S. ALCALAY/SIPA) (S. ALCALAY/SIPA)

Chaque annee au mois de fevrier, Dunkerque se met en fete. C’est en ce moment. Ceux qui ne semblent jamais deguises deviennent etranges. On voit des couleurs partout, des gens perches sur des abribus, des garcons en collants roses qui se font des bisous, des “Zotches” sur la bouche !

Vous devez imaginer une ville que ses habitants volent pendant des temps.

J’ai decouvert le carnaval, il y a 8 annees. Et j’en suis tombee amoureuse. C’est une fete sans pareil, un moment de liberte, de folie, d’errance, d’amusement et d’emotions super fortes.

Au moment oi? la polemique sur “le bal des Noirs” a explose en decembre dernier, je me suis sentie mal a l’aise. On cause peu de ce carnaval car des inities veulent le proteger. Et voila qu’on en parlait pour des pires raisons.

J’suis metisse, ma maman reste noire et je comprends tres bien que ces deguisements puissent choquer. Je comprends meme qu’on nos dise racistes (il faudrait etre creatif pour penser qu’ils ne le paraissent gui?re). J’ai moi-meme ete choquee la toute premiere fois que y’en a vu.

Mais une telle polemique m’a tout de meme genee : ces critiques, si justes soient-elles, m’ont semble deconnectees d’une realite de ce moment. Historien, chercheur a l’universite de Lille 3, Olivier Ryckebusch a accepte de repondre a mes questions.

D’ou vient le carnaval ?

Le point de depart reste a restituer a l’epoque medievale. Le carnaval reste possible parce que celui-ci y a moyen du careme qui suit. Pendant une bri?ve periode, on autorise les mecs a se defouler, a manger gras et a boire, et a deambuler au sein des rues, a singer les autorites et a faire des charivaris.

Tout ce qui a ete plus ou moins tolere jusqu’au XVIe siecle avec l’Eglise qui avait decide de laisser Realiser. Apres, elle va essayer d’exercer plus de controle et d’interdire un certain nombre de choses durant le carnaval.

Et a Dunkerque ?

Ils font une specificite liee a la region. Au XVIIIe siecle, depuis une economie importante autour en peche (harengs puis morue). Et un certain nombre de jeunes gens, ils ont 14, 15 annees souvent, partent en « campagne de peche ».

L’armateur apporte a ces marins un repas bien arrose avec une avance de salaire avant de partir et bien souvent ces jeunes marins font 1 repas entre eux et si c’est la periode du carnaval ils deambulent en rues.

Cela marque nos populations. Tant et si bien qu’on commence a parler de la “Visscherbende” : la bande des pecheurs. Et tout i  l’heure bien, on celebre ces marins courageux qui partaient en mer.

Oui, ils font votre chanson emouvante qui devoile : “Tu vas laisser femme et enfants/ Et peut-etre mourir la-bas i  propos des bancs / Pour des morues pour des harengs / Va dans la bande / Pense qu’au present !” L’idee de vie et de mort est partout au carnaval non ?

Oui, au XVIIIe siecle, la morue est une des activites economique les plus importantes Afin de la metropole. Cela y avait donc un certain nombre de naufrages. Mes freres, les peres partaient. Cela n’y avait aucune nouvelles pendant longtemps et desfois ils ne revenaient gui?re.

Ce carnaval est donc en adequation avec la peche. Plus la peche est vigoureuse, plus le carnaval est important. Et d’ailleurs au moment oi? la peche va etre abandonnee, le carnaval va connaitre une periode d’accalmie.

Dans quel contexte apparaissent des Noirs dont on a tant parle ces dernieres semaines ?

Apres la Seconde Guerre mondiale, le carnaval est relance. Cela fait suite aux annees d’occupation ou il est interdit.

On se re-deguise. Et c’est a ce moment aussi que vont se rassembler des gens en association carnavalesque et philanthropique. Naissent celle des Corsaires en 1946, ou celle des Acharnes en 1962.

Il existe aussi des groupes d’amis qui se reunissent autour tout d’un delire, tel “les prouts”, groupe de copains qui decident d’ecrire de nouvelles chansons concernant le carnaval. L’association des Noirs est du meme acabit, avec une reference a la France coloniale du XIXe siecle. Ils vont feter leurs 50 ans cette annee. Et comme nos Corsaires, ils ont votre 06 fixe d’adherents : on ne peut entrer dans l’association qu’a J’ai fond ou i  l’origine de quelqu’un.

D’un point de vue exterieur, je peux saisir que quelqu’un qui tombe sur le bal des Noirs ou quelqu’un de grime se dise : “Mais c’est quoi ce style ?” Mais il faudra saisir qu’il n y a aucune revendication politique derriere ca.

Il ne faut pas non plus oublier que le carnaval reste une immense farce.

Il existe aussi des hommes qui se deguisent en jeunes filles, dans l’outrance. En fera, les hommes ne semblent comment matcher sur grizzly pas exactement des jeunes femmes, les Noirs ne semblent jamais des Noirs. C’est autre chose, des personnages du carnaval ?

C’est ca. A l’epoque les mecs se deguisaient en ecclesiastiques ou en seigneurs. C’est l’inversion : le carnaval c’est la fete de l’inversion, du contresens et de la caricature. C’est un defoulement, avec des exces. Ca est en mesure de etre aussi une agression, une parodie. Il va y avoir des danses licencieuses entre autres.

Oui, depuis une telle expression qui dit « cela se passe au carnaval, reste au carnaval ».

Cela qui est permis au carnaval ne l’est pas en temps normal.

Mais, alors c’est tres complique parce que c’est un moment de transgression et en fait, au milieu des Noirs, on a avec un interdit qui est important pour la cohesion sociale : l’antiracisme.

Completement. Apres, le souci de votre polemique, c’est qu’en voulant beaucoup faire, on peut aussi obtenir l’effet inverse. Ils font des gens qui, en voulant defendre le carnaval, ne vont souvent pas apaiser la situation. Depuis deja des pins qui ont ete crees : “touche nullement a mon Noir”. Y’en a surpris au bal des Corsaires. Et a cote de ca, ils font votre loi. Est-ce de l’incitation a Notre haine raciale ou pas ? Notre justice tranchera lorsqu’il y a des plaintes.

Mais si vous dites que le carnaval se renouvelle et se reinvente chaque jour, est-ce qu’on ne peut gui?re imaginer que i§a change, que “Mes Noirs” deviennent autre chose ?